Contenu flexible

Eodem tempore Serenianus ex duce, cuius ignavia populatam in Phoenice Celsen ante rettulimus, pulsatae maiestatis imperii reus iure postulatus ac lege, incertum qua potuit suffragatione absolvi, aperte convictus familiarem suum cum pileo, quo caput operiebat, incantato vetitis artibus ad templum misisse fatidicum, quaeritatum expresse an ei firmum portenderetur imperium, ut cupiebat, et cunctum.

Soutenance de thèse de Yuanfang ZHANG

le vendredi 21 octobre 2016 à 14h, dans l'amphithéâtre Viarme à l'IFSTTAR Nantes.


 

Yuanfang ZHANG soutiendra sa thèse de doctorat intitulée "Etude sur banc d'essai des forces de contact dynamique pneumatique/chaussée à l'origine du bruit de roulement". 

Le jury sera composé de :

M. BERENGIER Michel (Directeur de thèse), Directeur de recherche, IFSTTAR, Bouguenais

M. YIN Honoré (Co-directeur de thèse), Directeur de recherche, École des Ponts ParisTech, Marne-La-Vallée

M. CESBRON Julien (Encadrant), Chargé de recherche, IFSTTAR, Bouguenais

M. KROPP Wolfgang (Rapporteur), Professeur, Chalmers University of Technology, Göteborg (Suède)

M. NELIAS Daniel (Rapporteur), Professeur des universités, INSA de Lyon, Villeurbanne

M. CARTRAUD Patrice (Examinateur), Professeur des universités, École Centrale Nantes, GeM, Nantes

M. DUHAMEL Denis (Examinateur), Professeur assimilé, École des Ponts ParisTech, Marne-La-Vallée

M. LE BOT Alain (Examinateur), Directeur de recherche, École Centrale de Lyon, Écully


 

Résumé :

Les modèles de contact dynamique pour le bruit de roulement reposent souvent sur une hypothèse quasi-statique et une approximation de massif semi-infini pour le pneu. L'objectif de la thèse est de vérifier ces hypothèses par la mesure de forces de contact sur un banc d'essai constitué d'un pneu lisse de taille réduite roulant sur un bâti cylindrique. Au préalable, l'analyse modale expérimentale du pneu permet d'identifier des modes propres de formes classiques. Bien qu'un modèle éléments finis basé sur une section de pneu homogène élastique donne des modes satisfaisants, une section hétérogène hyper-viscoélastique permet d'obtenir un bon compromis entre vibrations et contact statique. La force de contact dynamique lors du roulement du pneu sur une seule aspérité sphérique ou conique est ensuite mesurée. La relation entre la force maximale et la hauteur de l'aspérité est conforme aux lois de contact théoriques. La durée de contact sur l'aspérité est inversement proportionnelle à la vitesse. Les calculs de contact basés sur un massif semi-infini élastique permettent d'approcher correctement la force maximale mesurée pour les fortes hauteurs d'aspérités, mais pas pour les faibles. La dissymétrie du signal temporel de force est bien modélisée en introduisant la viscoélasticité dans le modèle. Les forces de contact dynamique mesurées entre le pneu et plusieurs aspérités de formes simples confirment les résultats précédents, démontrant dans l'ensemble la nature quasi-statique du contact roulant. Toutefois, les forces calculées sont sous-estimées sur les bords de l'aire de contact, montrant une limitation de l'hypothèse de massif semi-infini pour décrire la structure du pneu.


Mots-clés : contact dynamique pneumatique/chaussée, analyse modale, viscoélasticité, mesures de forces de contact, contact roulant, banc d'essai pneumatique/chaussée, bruit de roulement